Comment faire des transplants

Une fois vos semis intérieurs bien partis, il est important de les adapter à l'extérieur avant de les mettre dans le sol. En fait, il serait préférable de prendre au moins une semaine, en les sortant progressivement de façon à ce qu'ils passent la nuit dehors vers la fin de l'adaptation. Un semis non adapté peut souffrir de trace de brûlure au soleil, ce qui peut être minime ou aller jusqu'à tuer la plante.

Sur la photo on peut voir ma couche froide de fortune que j'ai appelée "la grotte". Le plastique créant l'effet de serre peut aider à garder la température lors de journées fraîches. On peut facilement l'ouvrir lorsqu'il fait chaud, ou la fermer lors de grands vents.




Faire des transplants est avantageux sur plusieurs points : il peut être plus facile de faire germer les graines à l'intérieur qu'en plein champ où l'on doit surveiller les insectes et à ce que la terre ne s'assèche pas. C'est aussi une manière de maximiser ses semences. On peut s'assurer qu'elles germent bien et qu'on a la quantité de plantes voulues. Le transplant est une bonne technique pour éviter les trous dans les planches. C'est aussi un avantage, parce que les plantes déjà développées ont de l'avance sur les mauvaises herbes et les insectes.

Les désavantages du transplant sont qu'ils peuvent demander plus de temps qu'un semis direct et plus de matériel (plateaux à semis, terreau, lumière). Plusieurs cultures fonctionnent bien en semis direct au champ et d'autres en transplant. C'est souvent une question de préférences personnelles, de méthodes de travail, de météo et de la connaissance de votre jardin.